Phocuswright Europe Online : le secteur du voyage «en manque de visibilité»

Cette année, Phocuswright Europe se déroulait totalement en ligne. Dans le cadre des conférences virtuelles, Olivier Jager, cofondateur de ForwardKeys, a regretté les restrictions de voyages et le trop grand nombre de fermetures de frontières. Une session a également porté sur le rôle du paiement dans une ère post-covid, et une autre sur l’évolution de la mobilité dans les prochaines années.

C’est par une carte que Olivier Jager, cofondateur du cabinet d’analyse ForwardKeys, a planté le décor, lors de la conférence Phocuswright Europe Online. Comme le rapporte notre confrère L’Écho touristique dans le compte rendu de son intervention, il s’agit de la mappemonde des destinations, en général difficiles d’accès aux voyageurs étrangers. «Fermer les frontières est une solution radicale, ce n’est pas la seule voie pour contrôler la propagation de la maladie. Il a été assez décevant de voir nos gouvernements nationaux prendre des décisions unilatérales pour fermer ou restreindre les frontières avec un minimum de coordination entre les pays (…) y compris au sein de l’Union européenne» a noté Olivier Jager, qui est revenu en détail sur les conséquences de ces restrictions pour l’industrie du voyage (lire l’article de l’Echo touristique ForwardKeys : «L’industrie du voyage s’effondre, la coopération est vitale pour la reprise»).

TOM.travel est pour sa part revenu sur la session portant sur le rôle du paiement dans une ère post-covid. Et de citer Louise Garratt, Senior Payments Manager chez easyJet : «Le Big Data, le machine learning, tout cela est assez nouveau dans le secteur du Paiement». Pourtant, il est certain qu’une meilleure gestion des données peut contribuer à réduire la fraude et identifier les points d’amélioration. Il est primordial d’analyser ses données d’une manière globale, encore plus dans le contexte actuel et à venir selon elle. Notre confrère a également relevé les propos de Chiara Quaia, Vice President Market Development Travel Enterprise Partnerships chez MasterCard, laquelle constate un manque de visibilité et de flexibilité évident dans le secteur. «Il faudra davantage prévenir les risques pour plus d’agilité », a-t-elle ajouté.

Après le paiement, ce sont les acteurs des Transports qui se sont exprimés sur l’impact actuel de la Covid-19, session sur laquelle est également revenu TOM.travel dans son article Phocuswright 2020 : quelles évolutions dans les secteurs du Paiement et des Transports dans le monde d’après ?

Laisser un commentaire