L’AIE prévoit un plan de relance post-covid de 3 000 milliards $ axé sur les énergies renouvelables d’ici à 2023

(Agence Ecofin) – L’AIE prévoit d’investir 3 000 milliards $ dans les technologies d’énergie propre d’ici à 2023 pour accompagner le redressement de l’économie après la crise du coronavirus. Le financement sera consacré à six secteurs prioritaires et permettra la création de 9 millions d’emplois d’ici à 2023.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) vient de dévoiler son Plan de relance durable qui permettra de réduire au cours des trois prochaines années les dommages causés à l’économie par le Covid-19. Le plan consistera à l’injection de 1 000 milliards $ annuels de 2021 à 2023 dans les technologies d’énergie renouvelable.

Ce stimulus permettra d’augmenter le PIB mondial de 3,5 % d’ici 2023 par rapport au niveau qui aurait été observé en absence de tout mécanisme d’appui spécifique. Neuf millions d’emplois supplémentaires seront en outre créés dans le secteur de l’énergie tandis que l’émission de 4,5 milliards de tonnes de CO2 sera évitée sur la même durée.

Selon l’AIE, le plan a pour ambition d’éviter autant que possible un rebond significatif des émissions de CO2, semblable à celui survenu après la crise économique de 2008. Le plan se focalisera sur six sous-secteurs importants que sont : l’électricité, le transport, l’industrie, le bâtiment, les carburants, les technologies bas-carbone émergentes.

Le plan s’intégrera également aux initiatives de transition énergétique annoncées avec plus de 9 000 milliards d’investissements dans des mesures d’accompagnement.

« Avec les stimuli à venir, l’attention est maintenant tournée vers les plans de relance à long terme, qui visent à pallier les disruptions causées par les mesures de confinement et la restriction de la mobilité. Certains de ces plans incluent déjà l’énergie et son rôle pourrait s’accroître sous forme de vagues successives de dépenses de stimulation de l’économie », a affirmé Fatih Birol (photo), le directeur exécutif de l’AIE.

Gwladys Johnson Akinocho

Lire aussi:

21/04/2020 – Avec 130 000 milliards $ d’investissements, le renouvelable pourra réduire les émissions de 70 % d’ici à 2050

Laisser un commentaire